Partenaires Igraal
AFFILIATION
l'A.S.O.R de Rouen WWW.ASOR-ROUEN.FR
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


VRAIES FAUSSES ARMES

Aller en bas

default VRAIES FAUSSES ARMES

Message par NOR'MAN le Ven 11 Mai 2012 - 21:58

Les derniers braquages ont été commis sur le Territoire avec des répliques d’armes utilisées en airsoft. Un loisir pacifique qui prône avant tout le jeu.

Lorsqu’on pratique l’airsoft, il y a des mots qu’on a définitivement bannis de son vocabulaire. « On ne parle pas d’arme, mais de réplique. Ce ne sont ni plus ni moins que des jouets, très ressemblants certes », précise Stéphane Maire, président depuis 2006 de l’une des plus grosses associations, « S’Airsoft », à Essert.

« Il n’est pas possible d’adapter un chargeur sur ces répliques et les munitions se limitent à des billes de maïs bio. Mais il est vrai que, si l’on n’est pas connaisseur, il est difficile de faire la différence. »

« Les pratiquants de l’airsoft ne sont pas des paramilitaires. Ce sont au contraire des pères de familles, quadragénaires, qui viennent avant tout pour s’amuser. Les règles sont strictes : il n’y a pas de hiérarchie, pas de tenue obligatoire, pas de compétition et le fair-play est de mise. »

« Les joueurs suivent le scénario à la lettre. Toute une partie peut d’ailleurs se dérouler sans qu’ils ne tirent. C’est un jeu de rôle, mais grandeur nature. »

« Nous préservons l’environnement qui est mis à notre disposition, comme le fort d’Essert par exemple ; il est donc normal pour nous de participer à des opérations de débroussaillage. »

Dans les récents braquages commis sur le Territoire (ex : postes d’Essert et de Danjoutin…), des répliques d’armes du même type ont été utilisées. « Lorsqu’un nouveau rejoint l’association, on l’observe sur une partie-test. S’il ne respecte pas la philosophie du jeu, il est automatiquement écarté. »

« Durant la partie, on se prend vite au jeu. On entre dans la peau du personnage. Mais dès que tout est fini, on redevient soi-même. Et si on sent que ça dérape, à tout moment, on peut ‘‘disjoncter’’le jeu. »

« Nous n’avons que des adultes dans l’association, d’abord parce que les répliques ne peuvent être vendues à des mineurs, ensuite parce qu’elles ont un coût. » Comptez entre 300 € et 1.000 €.

« Tout est copié : winchester, colt, mitrailleuse de Rambo ou lance-roquettes. Mais il ne faut pas faire d’amalgame entre les délinquants et l’airsoft : on peut trouver des maquettes en vente libre partout et même de vraies armes. Rien n’arrêtera celui qui a prévu de faire un braquage. En revanche, je pense qu’il serait bon, comme en Suisse, de déclarer les acheteurs de répliques, comme c’est le cas pour les armes. »

« Le vrai danger, à mon avis, c’est la bavure : le commerçant ou le policier qui panique et tire, croyant qu’il s’agit d’une véritable arme… »

Isabelle PETITLAURENT

Contact : www.s-airsoft.fr ; s.airsoft@sfr.fr
avatar
NOR'MAN
Admin
Admin

Date d'inscription : 13/03/2012

http://www.asor-rouen.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum