Partenaires Igraal
AFFILIATION
l'A.S.O.R de Rouen WWW.ASOR-ROUEN.FR
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Les pistolets à air comprimé dans le collimateur des forces de l'ordre

Aller en bas

default Les pistolets à air comprimé dans le collimateur des forces de l'ordre

Message par thierry76240 le Lun 20 Aoû 2012 - 20:16

Même les forces de l'ordre - pourtant rompues à l'utilisation des armes à feu - ont quelques difficultés à distinguer le faux du vrai. On comprend dès lors la frayeur du simple quidam qui se retrouve face à ces fameux Airsoft. Des répliques parfaites qui vont de l'arme de poing à l'AK 47 normalement utilisées sur des terrains privés et dont la vente est strictement encadrée (1). Mais que l'on trouve à bon prix sur Internet ou dans des magasins belges.


Le 10 juillet, vers 22 heures, un bus Transpole subissait une attaque en règle alors qu'il circulait rue Racine, à Tourcoing. « Des détritus ont été placés au milieu de la chaussée pour faire ralentir le bus », relate le commissaire Clément Texsier, adjoint au chef de la division. Dans la foulée, plusieurs individus encagoulés font irruption devant le véhicule. Tirs de paintball ! Une belle frayeur pour le chauffeur et ses passagers. La ligne est déviée pendant quelques heures.

Plus tard, dans le même quartier du Pont-Rompu, c'est une jeune femme qui est touchée par des billes, alors qu'elle rentre du travail. La victime réussira à prendre la fuite malgré une chute. Les tireurs, des jeunes du quartier âgés de 17 et 19 ans, seront interpellés par une patrouille de police. « Ils ne pensent même pas aux conséquences », explique un urgentiste. « La victime peut perdre l'usage d'un oeil. »

Un problème de sécurité
Depuis plusieurs semaines, les forces de l'ordre constatent une hausse inquiétante de ces pistolets à air comprimé. « Ils tirent des billes de métal avec un effet détonnant sans qu'aucun élément ne les diffère des armes létales », explique le commissaire Clément Texsier. « Le week-end dernier, nous avons reçu plusieurs appels nous signalant la présence d'individus armés dans les rues de Tourcoing ». Un jeune garçon a été interpellé, place des Phalempins. Rien de bien méchant... pour l'instant. « Des attaques de diligence » mais qui auraient pu tourner au drame sans la sagacité des fonctionnaires de police. Notamment quand un des « gamins » du quartier du Pont-Rompu s'est « amusé » à viser des CRS avec son faux Magnum.

À dire vrai, ces armes posent un réel problème en cas de confrontation avec une patrouille de police. En droit, dans l'instant de l'action et si l'arme ressemble à une vraie, les policiers sont en droit de riposter. C'est la théorie de l'apparence. En février 2011, à Lyon, un jeune homme armé avait d'ailleurs été tué par un CRS. Il s'avérait que l'arme était en plastique. « Le policier pouvait légitimement penser que sa vie était en danger » , expliquera le procureur de la République.

À Roubaix, si le constat est le même qu'à Tourcoing, « pour l'instant, ce sont surtout des incivilités comme des tirs de billes de peinture sur des façades de maison », souligne le commissaire Martin Levrel. Avec une interrogation. Pour ces jeux de garnements combien d'usages plus sérieux ? « Il y a quelques semaines, à Roubaix, un individu braque un commerce. Quand il prend la fuite, l'arme tombe. Elle s'est cassée en plusieurs morceaux. Elle était en plastique. On peut donc penser que de telles armes sont utilisées par des braqueurs. » w (1) Il s'agit d'armes de 7e catégorie. Le port et le transport, interdits, sont passibles d'une amende de 5e classe.

Publié le lundi 30 juillet 2012 à 06h00 - VINCENT DEPECKER > vincent.depecker@nordeclair.fr
http://www.nordeclair.fr/Actualite/2012/07/30/les-pistolets-a-air-comprime-dans-le-col.shtml
avatar
thierry76240
Admin
Admin

Date d'inscription : 17/03/2012

http://www.asor-rouen.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum